Top

Blog

Emploi: “De plus en plus difficile de recruter”

Dans le Saint-Lois, le taux de chômage poursuit sa baisse. Les personnes formées, qualifiées et mobiles sont de plus en plus rares. Pôle emploi tente de répondre à cette problématique.

Où en est la situation de l’emploi dans le Saint-Lois?

Il y a dix ans, le taux de chômage du bassin Saint-Lois s’établissait à 10,3%. En décembre dernier, le taux était descendu à 6,5% pour s’approcher de 6,3% à la fin mars 2019. “Une situation dynamique et favorable, note Bruno Lecorvic, directeur de l’agence Pôle emploi de Saint-Lô, pour qui, c’est du jamais vu depuis vingt ans.”

Combien d’embauches sont prévues cette année dans le bassin de Saint-Lô?

Dans le bassin, qui comprend aussi Carentan et Coutances, 27,6% des entreprises, envisagent des embauches. Pour l’année en cours, près de 6 500 recrutements sont programmés soit 1 270 projets de plus qu’en 2018. Mais 64% des dirigeants avouent rencontrer des difficultés à trouver leurs futurs collaborateurs. Un sentiment de 14 points supérieur à la moyenne de la Région Normandie, où seul un dirigeant sur deux trouve l’embauche difficile.

Dans quels secteurs est-ce le plus difficile de trouver un salarié?

Dans un contexte local, qui se rapproche, peu à peu, du plein-emploi, les personnes qualifiées, formées et mobiles sont toutes au travail, “quelque soit le secteur d’activité”, indique Bruno Lecorvic, qui cite l’industrie, le bâtiment, l’agroalimentaire, l’hôtellerie, les services à la personne et à l’entreprise comme autant de secteurs en tension. “La réponse aux entreprises n’est pas facile, car nous avons maintenant des personnes éloignées de l’emploi, peu mobiles, peu qualifiées. On doit apporter des réponses à cette catégorie de demandeurs d’emploi.

Comment identifier des candidats, les former?

Pour tous ces secteurs en tension, l’agence saint-loise de Pôle emploi dispose d’une équipe “entreprises” de six personnes, ainsi que deux pour Carentan. “Aujourd’hui, poursuite le directeur de l’agence, les profils qui correspondent exactement à la demande de l’entreprise, ça n’existe plus. Pour favoriser les transitions, nous avons des parcours et des formations qui permettent de faire émerger des compétences.” Autre outil, les rencontres. Chaque mardi, une entreprise vient présenter ses activités et ses opportunités à des demandeurs d’emploi ciblés.

Pôle emploi est aussi à l’écoute des entreprises qui viennent s’installer tandis que l’agence Latitude Manche assure la communication pour rendre le territoire attractif et attirer de nouveaux talents. Toutes ces réponses se font en partenariat, assure Pôle emploi, en citant les collectivités, les entreprises, les chambres de métiers et de commerce, les agences intérim et les branches professionnelles.

Article de Sébastien BRÊTEAU, Ouest-France

Share